Sortie parisienne

Jeudi 25 mai dernier, accompagnée de Mmes Cauquil & Samson, j’avais organisé une sortie « parisienne » pour les 3A. L’objectif final était de visiter l’Assemblée Nationale mais nous en avons également profité pour voir de nombreux monuments dans Paris, ainsi nous avons parcouru une quinzaine de kilomètres !

Nous avons passé une merveilleuse journée ensoleillée, et les élèves ont été absolument IRREPROCHABLES ! Même le guide de l’Assemblée les a félicités d’avoir été aussi disciplinés et sérieux pendant la visite ! Ce fut le plus beau des compliments et je suis très fière d’eux ! Très reconnaissante également de l’intérêt qu’ils ont manifesté pour tout ce qu’ils ont vu et tout ce qu’on leur a expliqué. Je leur faisais une confiance totale et je ne me suis pas trompée : ils ont été dignes de cette confiance ! Bravo et merci à vous les 3A !

Nous avons commencé par aller voir Notre-Dame de Paris, encore en travaux, suite au terrible incendie des 15 et 16 avril 2019. C’est l’un des monuments les plus emblématiques de Paris et de la France. Elle est située sur l’île de la Cité, en plein cœur de Paris. Commencée sous l’impulsion de l’évêque Maurice de Sully, sa construction s’étend sur environ deux siècles, de 1163 au milieu du XIVe siècle.

Puis nous avons poursuivi vers la célèbre université de La Sorbonne, bâtiment du Quartier latin dans le 5e arrondissement, construit à partir de 1253. Il tire son nom du théologien et chapelain de Saint Louis, du XIIIe siècle, Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne de l’Université de Paris, collège consacré à la théologie, dont il définit ainsi le projet : « Vivre en bonne société, collégialement, moralement et studieusement ».

La Sorbonne est le siège du rectorat de l’académie de Paris et de la chancellerie des universités de Paris.
Elle abrite :

  • la faculté des lettres de Sorbonne Université ;
  • une partie des activités de l’université Panthéon-Sorbonne ;
  • une partie des activités de l’université Sorbonne Nouvelle ;
  • des unités de recherche de l’École pratique des hautes études de l’université Paris Sciences et Lettres (EPHE) ;
  • la bibliothèque de la Sorbonne est une bibliothèque inter-universitaire (Panthéon-Sorbonne, Sorbonne Nouvelle, Sorbonne Université et Université Paris-Cité) rattachée pour sa gestion à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Découverte suivante : le Panthéon, un mausolée de style néo-classique situé dans le 5e arrondissement de Paris. Au cœur du Quartier latin, sur la montagne Sainte-Geneviève, il est au centre de la place du Panthéon et entouré notamment de la mairie du 5e arrondissement, du lycée Henri-IV, de l’église Saint-Étienne-du-Mont, de la bibliothèque Sainte-Geneviève et de la faculté de droit. La rue Soufflot lui dessine une perspective jusqu’au jardin du Luxembourg.

Prévu à l’origine, au XVIIIe siècle, pour être une église qui abriterait la châsse de sainte Geneviève, ce monument a depuis la Révolution française vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l’Histoire de France hormis pour les carrières militaires normalement consacrées au Panthéon militaire des Invalides. Y sont notamment inhumés Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Louis Braille, Sadi Carnot, Émile Zola, Jean Jaurès, Félix Éboué, Jean Moulin, Jean Monnet, Pierre et Marie Curie, André Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y fait son entrée en 2002. Simone Veil, accompagnée de son époux Antoine Veil, y est inhumée depuis le 1er juillet 2018 ; pour rappel, Simone Veil est rescapée des camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz. Femme politique engagée, ancienne présidente du Parlement européen, Simone Veil est décédée le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans. Joséphine Baker rejoint le temple républicain le 30 novembre 2021.

Ensuite, passage par le Jardin du Luxembourg, jardin ouvert au public, situé dans le 6e arrondissement de Paris. Créé en 1612 à la demande de Marie de Médicis pour accompagner le palais du Luxembourg, il a fait l’objet d’une restauration sous le Premier Empire (régime impérial de la France à partir du 18 mai 1804, date de la proclamation de Napoléon Bonaparte empereur des Français, jusqu’à sa première abdication le 4 avril 1814),et appartient désormais au domaine du Sénat. Il s’étend sur 23 hectares agrémentés de parterres de fleurs et de sculptures.

En 2022, selon un palmarès du site anglophone House Fresh qui a agrégé les avis de dizaines de milliers de touristes, il est désigné comme étant le plus beau jardin d’Europe et troisième plus beau jardin du monde, derrière le Gardens by the Bay de Singapour et le Jardin Majorelle de Marrakech.

A l’intérieur du jardin, le Sénat constitue la chambre haute (l’une des deux assemblées composant le parlement, assemblée — généralement élue — qui assure la représentation du peuple dans les États ou les divisions administratives) du Parlement français selon le système du bicamérisme (système d’organisation politique qui divise le Parlement en deux chambres distinctes) et détient le pouvoir législatif avec l’Assemblée nationale. Il siège au palais du Luxembourg à Paris.

Pause pique-nique ensoleillée !

Passage par le musée du Louvre et sa célèbre pyramide !
Ancien palais des rois, le Louvre est intimement lié à l’histoire de France depuis huit siècles. Conçu dès sa création en 1793 comme un musée universel, ses collections, qui figurent parmi les plus belles au monde, couvrent plusieurs millénaires et un territoire qui s’étend de l’Amérique aux frontières de l’Asie. Musée universel, le Louvre abrite huit départements. Les Antiquités égyptiennes, les Antiquités orientales et les Antiquités grecques, étrusques et romaines, côtoient des collections plus modernes comme celles des départements des Peintures, des Sculptures, des Objets d’art, des Arts graphiques et des Arts de l’Islam. Au total, près de 33 000 œuvres sont exposées, dont des chefs-d’œuvre mondialement connus comme la Victoire de Samothrace, le Scribe accroupi, les Taureaux ailés de Khorsabad, la Joconde, les Esclaves de Michel-Ange ou encore les appartements Napoléon-III. Un neuvième département consacré aux Arts de Byzance et des chrétientés d’Orient est en cours de création et ouvrira à l’horizon 2025.

Le président de la République François Mitterrand l’a voulue, l’architecte sino-américain Leoh Ming Pei l’a réalisée ! Inaugurée le 30 mars 1989, la Pyramide du Louvre marque un tournant dans l’histoire du musée du Louvre, qui occupera désormais tout l’espace de l’ancien palais royal. La structure, constituée de métal, ainsi que de 603 losanges et de 70 triangles de verre feuilleté, est située au centre de la cour Napoléon. Elle est devenue un monument incontournable du paysage architectural parisien, devant lequel les visiteurs aiment se prendre en photo. Sous la Pyramide se trouvent : le hall d’accueil du Louvre, la billetterie, les boutiques du musée, quelques restaurants, le centre commercial du Carrousel du Louvre...

Puis par les fameuses colonnes de Buren.
Les Deux Plateaux, communément appelée « colonnes de Buren », est une œuvre d’art de Daniel Buren dans la cour d’honneur du Palais-Royal à Paris, en France, aux abords immédiats du ministère de la Culture, du Conseil d’Etat et de la Comédie-Française.
Le jardin du Palais-Royal est classé monument historique depuis 1920 et l’ensemble du domaine, comprenant Les Deux Plateaux, en 1994.
L’installation répond à une commande publique pour l’aménagement de la Cour d’Honneur du Palais-Royal à Paris lancée par le Ministère de la Culture en 1983 sous l’impulsion du Président de la République François Mitterrand. Le ministre de la Culture, Jack Lang, est excédé par le spectacle des voitures transformant en parking sale et mal agencé la partie sud du Palais-Royal, pourtant l’un des plus beaux sites de Paris. Il imagine de faire d’une pierre deux coups : interdire l’accès aux voitures en installant à la place une œuvre d’art.

Ensuite un petit tour par la Concorde et les Champs Elysées, et une vue sur la Tour Eiffel.
La place de la Concorde se situe au pied de l’avenue des Champs-Élysées. Elle se distingue aujourd’hui par l’Obélisque de Louxor (âgée de 3 300 ans avec J-C et érigée en mai 1998), par les prestigieux hôtels qui la bordent et par les deux fontaines monumentales (Fontaine des Mers et Fontaine des Fleuves). Créée en 1772, la place de la Concorde a d’abord été connue pour avoir été l’un des lieux d’exécution pendant la Révolution Française. Louis XVI et Marie-Antoinette (entre autres) y furent guillotinés. C’est entre 1836 et 1846 que l’architecte Jacques-Ignace Hittorf a façonné la place pour devenir celle que l’on connaît aujourd’hui.
Symbole de Paris et plus largement de France, la Tour Eiffel fut construite par Gustave Eiffel à l’occasion de l’Exposition universelle de 1889. Elle est l’un des monuments les plus visités au monde.

Et enfin, le « clou » de la journée : l’Assemblé Nationale !
L’Assemblée nationale est l’institution française qui forme, avec le Sénat, le Parlement de la Cinquième République. Son rôle est de débattre, de proposer, d’amender, de voter les lois, ainsi que de contrôler l’action du Gouvernement. À la différence du Sénat, elle a le pouvoir de forcer la démission du gouvernement par le vote d’une motion de censure. Elle siège au palais Bourbon, situé sur le quai d’Orsay, dans le 7e arrondissement de Paris, dans l’enfilade du pont de la Concorde et de la place de la Concorde. Depuis 1986, l’Assemblée nationale compte 577 membres, appelés « députés », élus au suffrage universel direct au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour une durée de cinq ans.

Merci à tous les élèves d’avoir contribué à la réussite de cette formidable journée de découvertes !

Mme Domergue